Apprendre à photographier les amphibiens

Voici votre nouveau séjour dédié à la photographie des amphibiens !

Le printemps prochain vous aurez l’occasion d’accompagner Jonathan dans l’un de ses endroits favoris : la plaine de Londres ! Situé dans l’Hérault et au pied du Pic Saint-Loup, cet endroit est un eldorado pour les grenouilles, crapauds, tritons et autres amphibiens du bassin méditerranéen. Durant ce stage photo, Jonathan vous expliquera comment photographier les amphibiens de nuit mais aussi de jour. Prenez le temps de lire l’article ci-dessous pour en savoir plus sur cet endroit incroyable et sur les espèces que vous pourrez y rencontrer.

Et si le temps vous manque, vous pouvez directement aller sur la page du séjour en suivant ce lien :

Stage Photo – Amphibiens nocturnes

Le pic Saint-Loup et la plaine de Londres

Situé dans l’Hérault au cœur de la grande bande de garrigue qui compose le pourtour méditerranéen, ce territoire qui pourrait s’apparenter à un « Eldorado », à mi-chemin entre la mer Méditerranée et les Cévennes est celui du Pic Saint-Loup.

Au pied de la face nord de cette montagne emblématique héraultaise se trouve mon lieu de vie et terrain de jeu favori : la plaine de Londres. Celle-ci est délimitée par les villages de Saint-Martin-de-Londres, Notre-Dame-de-Londres et Mas-de-Londres.

Crapaud calamite

Une diversité d’habitats naturels

Faisant partie du site Natura 2000 du Pic Saint-Loup et bénéficiant de nombreux autres statuts de protection, la plaine de Londres justifie de son intérêt auprès des scientifiques et naturalistes du fait de la grande diversité d’habitats naturels qui la compose et surtout de leur enchevêtrement dense. Dans cet article nous nous concentrerons majoritairement sur les biotopes aquatiques, même si les biotopes terrestres ont également un rôle important à jouer pour la diversité faunistique.

Rainette méridionale

Les amphibiens

Au vu de la diversité des biotopes de la plaine de Londres et de ses alentours, les espèces d’amphibiens sont nombreuses !

  • La Rainette méridionaleHyla meridionalis
  • Le Crapaud calamiteBufo calamita
  • Le Pélodyte ponctué – Pelodytes punctatus
  • Le Crapaud commun – Bufo bufo
  • Le Triton palmé – Lissotriton helveticus
  • Le Triton marbré – Triturus marmoratus.
  • L’Alyte accoucheur – Alytes obstetricans
  • La Grenouille de Perez – Pelophylax perezi
  • Le Pélobate cultripède – Pelobates cultripes
  • La Salamandre tachetée – Salamandra salamandra
  • La Grenouille rieuse – Pelophylax ridibundus
  • Les Grenouilles vertes – Pelophylax sp.

Et puis, il n’y a pas que les amphibiens…

Quelques mots sur les autres groupes taxonomiques et espèces intéressantes en lien avec ces biotopes. Les insectes par exemple, ils sont nombreux à évoluer dans ces habitats naturels. Pour ne citer qu’eux : libellules, demoiselles, dytiques, hydrophile, nèpe, notonecte et autres gerris… Mais aussi les collemboles ! Il n’est pas rare que je puisse en observer des centaines, des milliers, aux bords des mares dont les plus communs Sminthurides aquaticus et Podura aquatica.

Pour l’anecdote, dans l’une de « mes mares », il y a aussi une petite population de Triops cancriformis ! Ce branchiopodes aux allures de mini limule est inféodé aux mares temporaires à régime hydrique alternatif…

Stage photo nocturne

Juste pour vous faire rêver !

Pour conclure, même s’il y aurait encore de nombreuses pages à écrire sur cette plaine de Londres et sur ses habitants, voici un relevé d’une de mes meilleures sortie “Amphibiens nocturnes” que je réalise régulièrement au printemps quand l’activité de reproduction bat son plein. C‘était le 29/03/2017, comptage réalisé lors d’un stage photo nocturne et sur une seule mare :

  • 89 tritons marbrés
  • 64 tritons palmés
  • 48 rainettes méridionales
  • 3 pélodytes ponctués
  • 2 pélobates cultripèdes
  • 1 couleuvre vipérine avec une rainette dans la gueule
  • 1 hydrophile
  • 1 dytique marginé
  • Approximativement 12.000.000 de Sminthurides aquaticus😉

Stage photo amphibien

Enthousiastes ?

Rendez-vous le printemps prochain en Pic Saint-Loup pour apprendre à photographier les amphibiens :

Stage Photo – Amphibiens nocturnes

 

Et puisque le secteur est d’une richesse incroyable et qu’il y a beaucoup d’autres choses à photographier, vous pourriez également être intéressés par ces stages photo ci :

Stage Photo – Libellules

 

Stage Photo – 100m²

 

Jonathan – Un Œil sur la Nature

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.